0,00  (0)
fr

Connectez-vous avec votre adresse e-mail ou votre compte Facebook

OU

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous dès maintenant
> > > Avocat et entrepreneur – Les nouveaux enjeux d’une profession

Avocat et entrepreneur – Les nouveaux enjeux d’une profession

19 juillet 2019 Professions du droit

Les caractéristiques de la personnalité d’un entrepreneur sont variées : la passion, la prise de risque, la détermination, le goût du challenge.

Le travail d’avocat est exigeant et demande un investissement constant. La relation client doit toujours être privilégiée, tout comme la dimension purement humaine de notre profession, c’est ce qui fait notre particularité et c’est ce que nous devons préserver. Force est de constater cependant que les attentes des clients se font de plus en plus exigeantes et s’expriment sous de nouvelles formes, par de nouveaux biais. Ils sont connectés et ont un accès facilité à l’information juridique, via les plateformes et les sites internet en tous genres. L’avocat doit donc constamment se réinventer, s’adapter, tout en respectant l’essence même de sa profession.

Aujourd’hui, l’avocat devient par la force des choses un entrepreneur comme les autres, animé par une passion : la réalisation d’un objectif en particulier, en l’occurrence la défense des intérêts de ses clients. Les informations, conseils ou l’assistance qu’il leur apportera auront pour but d’atteindre cet objectif.

Les nouvelles technologies qui ponctuent aujourd’hui son quotidien poussent à la réflexion, à une remise en question de la profession. Ce qui occupait jusqu’alors son quotidien : l’instruction de ses dossiers, les recherches juridiques sur supports papier, les rendez-vous clients… ne représente plus sa seule charge de travail. Bien d’autres tâches lui incombent désormais. Pourquoi alors ne pas allier compétences professionnelles et nouvelles technologies afin de délivrer un service ou un conseil plus adapté ? La question a le mérite d’être posée.

Il s’agit donc d’accepter l’idée que les avocats ne sont plus seulement des professionnels dotés d’une forte expertise juridique. Ils sont devenus, par la force, des transformations de la société économique et sociale, des entrepreneurs à part entière qui se voient concurrencer par d’autres professionnels / conseils n’ayant pas la qualité d’avocat.

Etre avocat aujourd’hui, c’est exercer dans un cadre restrictif de concurrence, notre profession étant contrainte de vivre avec des interdictions diverses. Bien que la déontologie qui s’impose à nous soit un atout formidable et indispensable, nous pouvons constater que souvent, pour entreprendre sur le marché du droit, il est plus facile de le faire en n’étant pas avocat. Dans ce contexte, se réinventer est essentiel.

Force est de constater que la gestion d’un cabinet d’avocats représente un défi de taille qui se nourrit de bien d’autres éléments que la seule gestion de sa charge de travail. Les préoccupations d’un cabinet d’avocats sont aujourd’hui de tout ordre.

L’ensemble des processus, permettant d’assurer la conformité des activités d’un cabinet d’avocat aux normes juridiques et éthiques qui lui sont applicables, représentent également pour l’avocat un enjeu majeur, alors qu’il concerne des branches du droit diverses et variées allant de la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent et de capitaux, en passant par l’évasion fiscale ou encore la protection des données à caractère personnel.

Il ne faut pas nier que la mise en place de ces procédures entraîne une charge de travail supplémentaire et par là-même un coût supplémentaire pour l’avocat qui devra soit consacrer personnellement le temps nécessaire à la mise en conformité de son cabinet, temps qui est loin d’être négligeable, et ce au détriment du traitement de problématiques purement juridiques de ses clients, soit engager un professionnel chargé de ces mises en conformité.

Transformer ces contraintes en opportunité est crucial pour le bon fonctionnement du cabinet, ce qui reste un réel défi pour l’avocat. Il s’agit d’organiser et mettre en place de nouvelles politiques qui seront déployées à l’aide de procédures adaptées, et d’imposer l’idée que l’éthique occupe une place centrale dans le fonctionnement du cabinet.

Dans ces cas de figure, il s’agit d’un surcroît de coûts supportés par l’avocat, ce qui complexifie – on ne peut se le cacher – encore la gestion d’un cabinet. Il s’agit là d’un élément essentiel à prendre en compte dans le fonctionnement de tout cabinet. Ces impératifs bousculent nos habitudes et nous imposent une organisation lourde qui se doit d’être sans faille.

A titre exemplatif, le RGPD impose de manière générale aux cabinets d’avocats de se soumettre à de nouvelles obligations, dont celles d’être en mesure de démontrer à tout moment la conformité de leur traitement. La mise en conformité avec le RGPD est un enjeu majeur pour toutes les entreprises, y compris bien entendu les cabinets d’avocats soutenus dans leurs démarches par le Barreau, et devient en outre un gage de confiance et de sérieux pour les clients et les collaborateurs. Si ces derniers se sentent désormais protégés dans leurs droits, il ne faut cependant pas négliger le poids qu’une telle règlementation implique tant au niveau des procédures à mettre en place qu’au niveau de la sécurité informatique.

Il en va de même en ce qui concerne le processus de gestion organisée et coordonnée du savoir au sein d’un cabinet d’avocats appelé encore « Knowledge management ». Submergés d’informations et de réglementations de toutes natures, qui nous sont opposables au quotidien, il peut être difficile de mettre en place une organisation efficace. Je pense sincèrement qu’il est indispensable de rendre l’information opérationnelle et ce, eu égard à la complexité de notre droit et à la multiplication des normes juridiques. L’avocat compte aujourd’hui toujours davantage sur les outils logiciels et les bases de données online. C’est pourquoi, il attend que la performance et l’ergonomie d’une base de données soit intuitive et immédiate. La facilité d’usage du moteur de recherche dans notre profession est donc un élément primordial. C’est ce que nous recherchons tous.

Disposer de logiciels adaptés est devenu une nécessité.

Nul ne peut nier que les nouvelles technologies, et plus particulièrement la transformation digitale, font aujourd’hui partie de notre quotidien et sont quasiment indispensables à notre fonctionnement. C’est dans cette optique, et pour ajouter à cette démarche, que j’ai eu l’idée en novembre 2017, de créer une plate-forme de conseils juridiques en ligne Martin Lawyers Online (MLO). Il s’agit d’un outil virtuel proposé par un cabinet d’avocats traditionnel. Les conseils sur la plate-forme sont donnés exclusivement par les membres du cabinet, tous inscrits au barreau de Luxembourg et ce, dans le plus grand respect du secret professionnel et des règles déontologiques. La plate-forme se donne pour objectif de simplifier la relation avec le client et de gagner en transparence. Sur la plate-forme MLO, l’utilisateur est guidé de manière intuitive. Chaque client dispose également d’un espace utilisateur dédié.

Créer une LegalTech est un vrai défi et un challenge pour un avocat.

Au vu de l’évolution du droit, de sa complexification, de son caractère international davantage encore au Grand-Duché de Luxembourg qu’ailleurs, du nombre toujours croissant de réglementations applicables, une concurrence toujours plus forte dans des champs d’expertise réservés initialement aux avocats par d’autres professionnels, garder le cap devient un travail d’équilibriste. Seuls le support et l’aide des nouvelles technologies permettront aux avocats de pouvoir encore se consacrer à l’essence même de leur mission, à savoir la défense des intérêts de leurs clients.

par Me Sabrina Martin,
Avocat à la Cour, Martin Avocats S.a.r.l.

LawyersNow n° 1 – Mars 2019

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

contribuer-aux-articles

Découvrez Casteganro TV

Partagez sur les réseaux sociaux

Ajouter un favoris

Vous devez être membre pour ajouter un contenu à vos favoris.

Déjà membre ? Connectez-vous :

Pas encore inscrit ?

Créez votre compte